RUYTCHI SOUZOUKI
 
 
un artiste japonais à Paris de 1921 à 1985
 
 
 
 
 
 
 
  BIOGRAPHIE  
 

Ce court rappel biographique est tiré de l'ouvrage de Dimitri Salmon paru aux éditions de l'Usine en 2015, disponible à la galerie en consultation et à la vente.
Si vous voulez en savoir plus sur la vie de R. Souzouki, je vous conseille de l'acquérir.

Souzouki


Ruytchi Souzouki, peut également s'écrire Ryuichi Suzuki.

Ruytchi SOUZOUKI est né le 02 août 1904¹ à Yokohama et il décède en 1985 à Paris. Il repose dans la fosse commune du cimetière parisien de Thiais².

Il fréquente dans son enfance le lycée Gyisei à Tokyo au Japon. Il apprend les rudiments du métier chez Sanzo Wada (1883-1967), artiste de renom et poursuit son apprentissage à l'école des Beaux-arts de Rio de Janeiro au Brésil où il a suivi son père banquier.
Paul Fort (1872-1960) le découvre au début des années 20 et le fait venir en France.

En 1922, il a sa première exposition personnelle à la Galerie Manuel Frères à Paris avec un catalogue préfacé par André Salmon (1881-1969).

Il rencontre Foujita (1886-1968) et s'installe dans le Montparnasse des années folles. Il figure sur la photographie de groupe prise devant l’atelier de Foujita. Foujita réalisera un portrait de Souzouki et le présentera au mécène Jiroshachi Satsuma (1901-1976) qui fera entrée une de ses toiles à la Galerie nationale de Prague en 1936.

Il fréquentera l'ensemble de la colonie des peintres japonais établi dans la capital et notamment Toshio Bandô (1895-1973) et Shikanosuke Oka (1898-1978).

Il vécut une vingtaine d'années avec Madeleine Ménard, artiste dont on ne sait pratiquement rien.

Il reçoit le prix de l'Ambassade du Japon à Paris en 1939 et la médaille d'argent de la Ville de Paris en 1980.

Il apparaît dans le Journal officiel du 26 août 1924 comme artiste bénéficiant des droits de suite (loi du 20 mai 1920)

Il est présent à partir de 1923 aux Salons d'Automne, aux Salons des indépendants et à ceux des Tuileries.

Il publie un texte sur le théâtre Kabuki dans la revue Bizarre n°1 en mai 19554

Eric Losfeld, l'éditeur de Benjamin Perret, publie un recueil de ses dessins consacrés à Brigitte Bardot - " Brigitte Bardot", Paris, Le terrain vague, Eric Losfeld, 1960, illustré pleine page de nombreuses caricatures de B. Bardot par Souzouki.

Il a joué dans le film, " Les gaspards " 1973 - France - Comédie - 1h34 / Il fait un touriste japonais -
Réalisation : Pierre Tchernia

L’œuvre et la vie de Ruytchi Souzouki reste encore à découvrir.

Expositions :

Après 1978

  • 2012 Galerie Vallois à Paris du 31 mai au 30 juin
  • 2013 Fine Art Studio à Bruxelles
  • 2015 Galerie Vallois "Nus Frigolifiés" à Paris du 2 avril au 2 mai
  • 2016 Galerie Deneulin à Barraux du 11 juin au 9 juillet

entre 1922 et 1978

  • 1922, exposition à la Galerie Manuel Frères à Paris
  • 1925-1926, cercle des artistes japonais, il expose un "beau paysage de neige et animaux"4
  • 1926, 38eme Salon des indépendants5
  • 1927 - janvier, Salon des indépendants6
  • 1927 - novembre, Salon d'automne7
  • 1929 - Salon des artistes japonais8
  • 1929 - janvier, 40ème Salon des indépendants au Grand Palais9
  • 1929 - novembre, Salon d'automne au Grand Palais10
  • 1930 - Salon des indépendants où il expose "Piano et chant"11
  • 1931 - Salon des indépendants où il expose "Loge"12
  • 1932 - Salon des indépendants, où il expose "Les courses"13 ainsi qu'un nu et une nature morte.
  • 1932 en novembre - Salon d'Automne ou il expose des tableaux sur le thème du cyclisme14
  • 1935 - Salon des indépendants15
  • 1937 vers le mois de mars - Galerie Le niveau - exposition avec Oka et Sézaki16
  • 1941 vers le mois de juillet - Galerie Marcel Guiot à Paris - exposition de 10 artistes japonais. Il expose un travail autour du cirque17
  • 1955 en mars, Exposition des artistes japonais au Cercle Volney18;
  • 1956, du 03 au 18 février "Visages et paysages composés", chez Romi, au 15, rue de Seine19
  • 1958, du 07 au 27 octobre 1958, [cercle des] artistes japonais à Paris avec une toile "Cosmogonie"tt
  • 1960, Salon des indépendants avec une toile "Cosmogonie"20
  • 1962, Salon des indépendants avec une toile "Méditation Zen, Kabbale n°XXII21
  • 1967, Salon des indépendants avec une toile "Kabbale n°3"22
  • 1977, Salon des indépendants avec "Yoga"23
  • 1978, Salon des indépendants avec une toile "Fermeture éclair total"24

 

 
 
1 cartel du dessin "Venise"
2 Dimitri Salmon "Sur l'entourage de Toyosaku Saïto et de sa famille : renseignements inédits relatifs à la présence, en France, de quelques artistes japonais du siècle écoulé"
3document base Gallica : "La presse" et "La semaine parisienne"
4document base Gallica "L'art et les artistes"
5document base gallica "Europe nouvelle"
6document base gallica "journal des débats"
7document base gallica "journal des débats"
8 document base gallica "La gazette de Paris" avec un article d'André Salmon
9document base gallica "le Matin"
10document base gallica "le Matin"
11document base gallica "Arts et décoration" février 1930
12document base gallica "La Croix"
13document base gallica "La Croix" et "Vouloir"
14document base gallica "Le petit parisien" du 01 novembre 1932
15document base gallica "Le Matin" du 18 janvier 1935
16document base gallica "La semaine à Paris" et "Le Populaire" du 04 mars 1937
17document base gallica "Le matin" du 10 juillet 1941
18revue Bizarre n°1
19revue Bizarre n°3 - A sans doute était exposé ces deux tableaux : "Lollobridgida" et "Martine Carol" / Le carton d'invitation
20
Vente aux enchères de son atelier le 03 mars 1986, lot n° 56
21Vente aux enchères de son atelier le 03 mars 1986, lot n°87
22Vente aux enchères de son atelier le 03 mars 1986, lot n°63
23Vente aux enchères de son atelier le 03 mars 1986, lot n°82
24Vente aux enchères de son atelier le 03 mars 1986, lot n°62